On ne s’en rend pas toujours compte, mais la sédentarité est une menace bien réelle pour notre santé. Pour y remédier, la pratique d’un sport en entreprise pourrait être une solution pérenne, bénéfique aux employés comme à l’entreprise. Explications.

Du sport pour quoi faire ?

L’OMS s’alarme régulièrement des dégâts causés par la trop grande sédentarité de nos modes de vie sur notre santé, et ce à l’échelle internationale.

Selon l’ONAPS (Observatoire National de l’Activité Physique et de la Sédentarité), le simple fait de rester assis plus de trois heures dans une journée est déjà responsable de 3,8% des décès, toutes causes confondues, et ce même si la personne pratique une activité physique en parallèle.

« La sédentarité, comme facteur de risque collectif, est passée devant le tabagisme car elle touche davantage de monde. Le fait d’être sédentaire augmente les facteurs de risque cardiovasculaires classiques, comme le surpoids, le diabète, l’hypertension artérielle, (…) », expliquait le Pr Galinier, chef du service de cardiologie au CHU de Toulouse dans une interview (1).

Face à ce constat alarmant, le sport apparait comme un outil de prévention.

Pourquoi du sport en entreprise ?

L’entreprise étant le lieu où l’on passe la majeure partie de ses journées, pratiquer une activité physique et sportive au travail est un excellent moyen de lutter contre une trop grande sédentarité.

La généralisation du sport en entreprise apparait non seulement comme une vraie solution à un enjeu de santé publique, mais comme un outil pertinent de management pour l’entreprise elle-même, en apportant un esprit de cohésion plus grand entre les employés et un gain dans leur productivité.

Une étude sur l’impact économique de l’activité physique et sportive (APS) sur l’entreprise, le salarié et la société civile (2), montre que pour l’entreprise, cela représente un gain de productivité de 6 à 9%, une réduction de l’absentéisme et une amélioration de la rentabilité de 4 à 14%.

En proposant un sport collectif ou des défis à relever en équipe, le sentiment d’appartenance à une équipe et à l’entreprise est renforcé et en s’associant à des causes – par exemple s’entrainer pour participer à une course caritative – l’image de l’entreprise ressortira valorisée.

Comment mettre en place le sport en entreprise ?

La mise en place concrète d’une activité sportive n’est pas si simple puisque, si 87% des chefs d’entreprises sont convaincus des effets positifs d’une activité physique et sportive de leurs collaborateurs sur la compétitivité de leur entreprise (3), dans le même temps une grande majorité d’entre eux semble avoir du mal à passer à l’acte.

Ainsi, 82% des entreprises n’ont pas encore mis en place d’initiatives en faveur de la pratique d’activités physiques et sportives, principalement pour des raisons logistiques.

Les lignes sont pourtant en train de bouger et 2 000 entreprises se sont déjà regroupées au sein de la Fédération française du sport d’entreprise (FFSE). Elles participent à des challenges interentreprises et sollicitent des coachs sportifs pour leurs salariés.

Vous pouvez vous tourner vers votre conseiller Mutualia pour vous aider à analyser les dépenses de santé de votre mutuelle entreprise et discuter ensembles des actions de prévention telles que le sport, qui peuvent être mises en place en fonction de leurs besoins.


(1) Le Figaro Santé.fr, 22/01/2018.
(2) Etude sur l’impact économique de l’activité physique et sportive (APS) sur l’entreprise, le salarié et la société civile, réalisée par le cabinet GoodWill Management pour le Mouvement des entreprises de France (Medef) et le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), Septembre 2015.
(3) Enquête sur les difficultés rencontrées pour la pratique d’une activité physique et sportive en entreprise, Ministère des Sports, le CNOSF, le MEDEF et l’UNION sport & cycle, novembre 2017.