Covid-19 : Tous avec l’agriculture

Toutes les conséquences de la crise du Covid-19 2020 ont fait naître en France des élans de générosité et de solidarité envers les secteurs agricole et alimentaire, mais également des initiatives remarquables et de nombreux appels à projets. Mutualia, partenaire des agriculteurs depuis près de 30 ans, revient sur quelques-uns d’entre eux et remercie tous ceux qui ont participé, et continuent de participer, à cette généreuse vague de soutien de la « deuxième ligne », ces professionnels du monde agricole toujours en activité au contact du public derrière le front des soignants.

Actions créatives et solidaires du monde agricole

Quoi de mieux que cette période de confinement pour rapprocher l’agriculture et les consommateurs ? Alors qu’au cours de 10 dernières années l’image du secteur avait été ternie par de nombreuses crises, les Français semblent depuis deux ans afficher une confiance élevée envers les agriculteurs, une confiance très nettement amplifiée durant le confinement.

Fils d’agriculteur, le réalisateur Edouard Bergeon (Au nom de la Terre, nommé aux César 2020), parrainé par Guillaume Canet, a profité de cette période de confinement pour « enfoncer le clou » en créant une chaîne de télévision dédiée au monde agricole, CultivonsNous.tv. Le réalisateur ambitionne ainsi de « recoudre le lien entre la terre et les urbains » en offrant une chaîne thématique sur l’agriculture, le bien manger et la transition écologique.

De nombreux Français ont également profité de leur confinement pour soutenir à leur manière les agriculteurs locaux, notamment en confectionnant des masques en tissu pour les maraîchers. En soutien à leurs pairs plus jeunes, les retraités de l’agriculture en Vendée ont également confectionné des masques pour les agriculteurs toujours en activité pendant la crise du Covid-19.

 

Initiatives digitales de mise en relation

Cette période de crise sanitaire sans précédent a attiré les consommateurs vers les produits frais locaux et de qualité, encouragés notamment par le Ministère de l’Agriculture afin de favoriser les circuits courts. Depuis deux mois, des dizaines de startups agricoles ont redoublé d’efforts pour mettre en relation ce public de consommateurs et les producteurs locaux ayant perdu une grande partie de leurs clients en raison de la fermeture des marchés, des restaurants et cantines.

Parmi les très nombreuses initiatives digitales, Panier Local facilite la mise en place d’alternatives de distribution locale vers les particuliers par le biais de la création d’un site internet de vente en ligne en seulement 3 jours. La startup Les Grappes se mobilise quant à elle pour maintenir ses livraisons en soutien des vignerons et accompagner ces derniers dans la distribution de leurs vins aux particuliers. Dans les Deux-Sèvres, Manger Français, plateforme apparue le 22 mars dernier, favorise la vente directe aux particuliers en donnant la possibilité d’acheter en ligne des paniers de produits locaux livrés ensuite à domicile.

Côté outils numériques et applications, Piloter Sa ferme est en accès gratuit pendant 60 jours pour son service « Tendance » avec lequel l’agriculteur pourra améliorer la lisibilité de son marché, tandis que l’appli MesProducteurs recense sur une carte interactive des dizaines les producteurs qui vendent près de chez vous.

Pour découvrir les nombreuses autres initiatives numériques : https://www.ouest-france.fr/economie/agriculture/coronavirus-les-start-au-secours-des-producteurs-fermiers-6818848

Autres initiatives pour soutenir les agriculteurs

Les agriculteurs sont confrontés à la pénurie de main d’œuvre depuis le début du confinement, notamment transfrontalière. Pour pallier en partie au problème, Wizifarm a lancé l’initiative Des Bras Pour Ton Assiette, une plateforme gratuite qui permet aux Français d’aller prêter main forte aux agriculteurs confrontés au manque de travailleurs saisonniers. Plus de 300 000 Français se sont déjà inscrits et Wizifarm annonce que sa plateforme ne sera pas fermée lors de la période de déconfinement.

Les Chambres d’Agriculture ont quant à elles créé LeBonCoin des Prairies, une plateforme de mise en relation entre les propriétaires de chevaux en manque de surfaces, de foin et de paille, avec des exploitants agricoles ayant des prairies, du foin et de la paille disponibles. L’opération Adopte un maraîcher dans le Maine-et-Loire permet aux commerçants de mettre leurs locaux à disposition des producteurs agricoles afin qu’ils puissent écouler leurs produits directement auprès des consommateurs.

Le Gouvernement appelle de son côté à la mobilisation générale face au Covid-19 en exhortant les Français à s’engager bénévolement à la réserve civique, afin d’apporter leur aide aux personnes qui en ont le plus besoin : aide alimentaire et d’urgence, garde d’enfants, aide aux personnes fragiles isolées, solidarité de proximité, etc.

Les aides financières aux agriculteurs

Évidemment, le Gouvernement a mis en place un certain nombre de mesures pour aider les entreprises et les exploitations agricoles à faire face à la crise du Covid-19, notamment :

  • Une aide forfaitaire de 1 500 € aux entreprises éligibles ;
  • Le report des paiements des cotisations MSA ;
  • Le prêt bancaire garanti par l’État en soutien de la trésorerie ;
  • Les reports sans frais d’échéances bancaires ;
  • La continuité garantie pour la fourniture d’eau, de gaz ou d’électricité pour les entreprises aidées ;
  •  Assouplissement des procédures pour les exploitations en difficultés ;
  • Prorogation de 3 mois des délais pour approuver les comptes (jusqu’au 23 juin).

Retrouvez en détail chaque mesure et les modalités sur Terre-net.fr.

Par ailleurs, le Gouvernement a décidé d’octroyer une allocation exceptionnelle destinée aux exploitants agricoles qui ont dû avoir recours à des remplaçants. Cette allocation qui peut aller jusqu’à 112 euros par jour concernent les agriculteurs qui ont été obligés de rester chez eux soit en raison de leur contamination par le Covid-19, soit pour une garde d’enfants de moins de 16 ans (ou moins de 18 ans en situation de handicap) et qui ont dû recourir à un remplaçant pour mener à bien leurs activités quotidiennes indispensables. Cette « allocation dérogatoire de remplacement pour les exploitants » est rétroactive au 16 mars et sera versée par la MSA. Plus d’infos et demande sur le site de la MSA. D’autres aides de solidarité versées par la MSA sont également prévues en mai et juin (plus d’infos).

 

Appels à projets et cagnottes solidaires

La Cagnotte des Champs, dont l’objectif est de soutenir dans toute la France les projets d’agriculteurs s’engageant dans une agriculture plus respectueuse de l’environnement et des hommes, a lancé un appel aux dons en partenariat avec Farmitoo, spécialisé dans le négoce d’équipements et de matériel agricoles. Cet appel aux dons est destiné à venir en aide aux agriculteurs durement touchés par la crise du Covid-19 afin de sauver leur exploitation.

De son côté, Miimosa maintient la seconde édition de son Farmshop. Grâce au financement participatif permettant de collecter des fonds auprès du grand public, cinq projets de producteurs, transformateurs, artisans et entreprises du secteur agro-alimentaire proposant des produits livrables à Lyon pourront être financés. Vous pouvez postuler au Farmshop jusqu’au 7 juin 2020.

Enfin, malgré le confinement, la participation à l’édition 2020 du concours Terres d’Idées de Mutualia s’est achevée le 15 avril avec plus de 300 candidatures. Les lauréats seront connus très prochainement. Rappelons que la première édition, en 2019, a connu un vif succès avec 350 candidatures, mettant en lumière des projets utiles et solidaires au cœur des territoires. La remise des prix a eu lieu le 3 juillet 2019 et chacun des quatre lauréats s’est vu attribué une dotation de 7 000 €, dotations reconduites pour la seconde édition.

Mutualia vous remercie

Mutualia remercie tous ceux qui se sont mobilisés pour que les agriculteurs puissent continuer d’assurer leur rôle stratégique dans l’approvisionnement et la distribution des produits agricoles, permettant ainsi de nourrir les Français dans des conditions moins difficiles que celles qui ont été imposées tout au long de la période de confinement. Ces soutiens responsables et solidaires ont également permis aux agriculteurs de maintenir une partie de leur activité et de rapprocher un peu plus les Français du monde agricole.