Fin de la prise en charge de l’homéopathie en 2021

Fin de la prise en charge de l’homéopathie en 2021

 

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a tranché cet été. L’homéopathie ne sera plus prise en charge au 1er janvier 2021. Une décision qui fait suite aux recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS). Le déremboursement de l’homéopathie sera toutefois progressif. Le point avec Mutualia.

Pourquoi l'arrêt de la prise en charge de l'homéopathie ?

Selon une évaluation indépendante de la HAS en 2018, et après l’analyse de 800 études sur le bénéfice pour les patients, les médicaments homéopathiques auraient une efficacité équivalente à celle d’un placebo. En d’autres termes, aucune efficacité prouvée, ou pas de manière statistiquement significative.

Quoi qu’il en soit, la Ministre des Solidarités et de la Santé s’est rangée à l’avis de la HAS et a engagé une procédure de déremboursement total des médicaments homéopathiques qui sera effective à partir du 1er janvier 2021. Une mesure cependant impopulaire, puisque plus d’un million de Français ont exprimé leur désaccord dans une pétition.

Déremboursement progressif de l'homéopathie

L’application de cette mesure de déremboursement de l’homéopathie ne sera pas franche et nette. Elle sera accompagnée d’une « période de transition », durant laquelle le déremboursement sera progressif. Celui-ci s’établira comme suit :

  • Jusqu’à fin 2019 : remboursement inchangé de 30 %
  • Du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2020 : remboursement de 15 %
  • À partir du 1er janvier 2021 : fin de la prise en charge de l’homéopathie

Le prix moyen d’un tube de granulés homéopathiques est en général inférieur à 2 euros. La mesure de déremboursement peut donc sembler dérisoire. Cela dit, l’utilisation souvent récurrente de ces médicaments homéopathiques peut occasionner des volumes d’achat conséquents et donc un budget important sur le long terme.

Comment fonctionne actuellement le remboursement de l'homéopathie ?

Près de la moitié des Français font régulièrement appel aux « bienfaits » de l’homéopathie. Les médicaments homéopathiques sont actuellement pris en charge à hauteur de 30 % de la base de remboursement de la Sécurité sociale.

Ces derniers sont classés comme SMR (Service médical Rendu) modérés et donc moins bien remboursés que d’autres médicaments. Par ailleurs, certains médicaments homéopathiques ne rentrent pas dans la catégorie des SMR modérés. Ils ne sont donc pas pris en charge par l’Assurance maladie.

Les SMR modérés nécessitent la prescription d’une ordonnance pour être achetés en pharmacie et sont donc remboursés à 30 %. Une participation forfaitaire de 0,50 euro par médicament reste au frais du patient.


Le reste à charge peut ensuite être intégralement ou partiellement remboursé par la mutuelle, selon les garanties du contrat.

Pour vos remboursements d'homéopathie et de bien-être, faîtes confiance à Mutualia

Mutualia propose des garanties spécialement adaptées aux actes de médecine douce, d’homéopathie ou encore de diététique. Avec les Forfaits Bien-Être & Prévention Mutualia, vous disposez de trois niveaux de forfait annuel pour vos remboursements, dont l’homéopathie en pharmacie, mais également les actes d’ostéopathie, de chiropractie, d’acupuncture…

N’hésitez pas à prendre contact avec l’un de nos conseillers pour choisir l’option la mieux adaptée à vos besoins.