Après 10 ans de diabète, 60 % de risque d’atteinte des yeux

Beaucoup de personnes atteintes de diabète ne le savent pas, mais après dix ans d'évolution d'un diabète, 60 % d'entre elles ont une rétinopathie diabétique, c'est-à-dire, une atteinte de leur rétine qui peut conduire à la cécité en l'absence de traitement.

En effet, la rétinopathie diabétique qui touche un million de Français est la première cause de cécité des moins de cinquante ans. C'est d'autant plus dommage que les outils thérapeutiques existent pour éviter d'en arriver là. Mais encore faut-il se faire suivre régulièrement …

 

Un fond d'œil régulier

C'est le message de la campagne «Dans l'œil du diabète» (www.dansloeildudiabete.com) initiée par Bayer et Rétina France qui souhaitent sensibiliser les personnes atteintes de diabète à l'importance du dépistage. En effet, les troubles visuels (baisse de la vue ou impression de voile devant les yeux) sont tardifs et à ce stade, la rétine peut déjà présenter des atteintes irréversibles. C'est pourquoi il faut vérifier son intégrité sans attendre de mal voir. Malheureusement, les difficultés pour obtenir un rendez-vous chez l'ophtalmologue représentent un frein. Pour y pallier, le Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF) recense tous les centres dépistant la rétinopathie diabétique sur le site depistageophtalmo.org.  

 

Le bon rythme

En cas de diabète, chez les personnes non traitées par insuline et dont les objectifs de contrôle de la glycémie et de la pression artérielle sont atteints, il est recommandé de réaliser un fond d’œil au moins tous les 2 ans (après un premier fond d’œil de référence). En revanche, en cas de diabète et/ou de pression artérielle mal contrôlés et chez des personnes traitées par insuline, le fond d’œil doit être annuel.

Par Dr Nathalie Szapiro le 20 Février 2018

Source:
Le Quotidien du Médecin : «Mieux dépister la rétinopathie diabétique», 08/01/18