90% des cancers du col de l'utérus évités grâce au frottis

Du 11 au 28 janvier, l'Institut national du cancer (Inca) et le Ministère de la Santé lancent une campagne d'information pour inciter les femmes de 25 à 65 ans à faire un frottis de dépistage du cancer du col de l'utérus tous les trois ans.

Aujourd'hui, alors que ce cancer pourrait quasiment être éliminé grâce à cet examen, 40 % des femmes n'en font pas régulièrement,« le plus souvent par manque de suivi gynécologique ». Or, l'Inca rappelle que le frottis peut-être prescrit et réalisé par un médecin traitant mais aussi une sage femme et dans différents lieux de soins. Une information qui n'arrive pas jusqu'aux femmes apparemment.

L'Inca souligne également que le frottis reste nécessaire même chez les jeunes filles vaccinées contre le papillomavirus.

Chaque année, 3000 nouveaux cas de cancer du col de l'utérus sont diagnostiqués en France et plus de 1000 décès sont recensés : « 90 % de ces cancers pourraient être évités par un dépistage régulier par frottis », souligne l'Inca.

Source : Viva presse