Randonnée : au bon soin de vos pieds

Adeptes de la randonnée, chouchoutez bien vos pieds ! Une simple petite blessure pourrait venir gâcher votre sortie. Suivez le guide pour une rando sans bobo !

Une surveillance au quotidien. Que vous soyez ou non adepte de randonnée, la toilette des pieds doit être un geste quotidien : frottez vos orteils à l’aide d’un gant savonné et d’eau tiède. Puis rincez-les bien et surtout, séchez soigneusement.

Cette dernière opération est essentielle, car des pieds humides macèrent, faisant le nid des mycoses. Autrement dit des champignons qui, une fois installés sous nos ongles ou entre nos orteils, rendent la vie douloureuse. Essentiel donc, le lavage des pieds est loin de suffire à lui-même. Une bonne hygiène passe aussi par une inspection minutieuse et régulière. Lésions entre les orteils, ongles jaunâtres et épaissis, corne en excès… rien ne doit vous échapper. Et au moindre doute, parlez-en à votre médecin ou à un podologue.

Gare aux ampoules. Le jour de la randonnée, il est bien sûr essentiel d’avoir de bonnes chaussures, dotée notamment d’une semelle épaisse et rigide. Pour les descentes, resserrez vos lacets afin d’éviter que vos orteils ne viennent buter contre le rebord de la chaussure… Vous préviendrez ainsi les frottements qui précèdent généralement l’apparition des ampoules. Et comme votre pied sera mieux tenu, vous serez protégé contre le risque de foulure.

Vous avez les pieds gonflés ? Surtout n’ôtez pas vos chaussures. Vous éprouveriez des difficultés à le remettre. En revanche, vous pouvez les délacer. Un dernier point, glissez des pansements adaptés dans votre sac à dos. Voire une crème antimycosique contre le « pied d’athlète », ces fissures douloureuses qui apparaissent entre les orteils. Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un spécialiste, médecin ou pharmacien.

Source : Union française pour la santé des pieds