Entre nous c'est humain

Depuis toujours l’agriculture française sait répondre aux grands défis qui s’imposent à nous. Avec résilience, inventivité et abnégation, ses acteurs - dans toute leur diversité - réorganisent leurs méthodes de production et s’adaptent au profit de tous.

Cette crise sanitaire en a fait une nouvelle fois l’éloquente démonstration.
Elle est un révélateur et souligne l’incontournabilité de l’agriculture autant que la citoyenneté qui l’anime.

1,2 millions de personnes, 7% du PIB, 1er producteur européen, plus de 450.000 exploitations… ces quelques marqueurs rappellent toute la place du monde agricole pour la nation, pour son économie et ses grands équilibres.

Ces indices, s’ils sont à répéter et à expliquer, restent peu perceptibles à leur juste valeur, parfois « froids »  et « loin de soi » pour tout un chacun. Ces temps tourmentés leur donnent aujourd’hui une humanité, un relief nouveau, concret. Voilà des chiffres très « impalpables » désormais associés aux interactions innombrables utiles à tous, essentielles à la collectivité. Chacun selon son champ de références, à l’échelle de sa famille, de son métier, de son territoire en a été le participant, le témoin ou le bénéficiaire. Cette crise reconsidère le sentiment collectif. Elle le refonde. La distanciation et le confinement auront créé de nouvelles formes de proximité, une nouvelle solidarité. Ils auront revalorisé la transmission, le partage… le sociétal et, au sens large, la culture du « nous ».

Comme pour chaque grand événement marquant, l’agriculture aura apporté sa précieuse contribution, catalyseur d’élans et d’engagements inspirés. Solidaires et nourricières, nos terres font l’objet d’une reconnaissance populaire tout aussi généreuse. Les initiatives, les projets sont nombreux à porter la réciprocité des ces sentiments et attentions. Ici, le circuit court ou une vente directe. Là, un don ou un service offert au mieux-être des soignants ou un dispositif qui facilite la vie du grand public. Ailleurs, une cagnotte solidaire, une cueillette ou un ramassage gratuit, un soutien à la recherche ou une fabrication spontanée de gel hydro alcoolique… Les exemples ne manquent pas pour illustrer, au-delà des mots, qu’entre nous c’est humain.

Partout sur le territoire les idées ont fleuri. Continuons à les inspirer, à les entretenir, à les saluer, à les valoriser. Prenons acte du meilleur, du retour d’expériences et pérennisons ces cercles vertueux. Ils rapprochent l’agriculture et le grand public. Soyons fiers de cette relation entre les Français et l’agriculture, entre les Français et leurs territoires. Elle relève d’un attachement qui décidément les unis… à tout bout de champ.

Découvrez les exemples qui illustrent, au-delà des mots, qu’entre nous c’est humain :