Arrêter de fumer : comment accompagner vos collaborateurs ?

Article-tabagisme

Arrêter de fumer : comment accompagner vos collaborateurs ?

 Préserver sa santé, faire des économies financières, se lancer dans une pratique sportive… Les raisons pour arrêter de fumer sont multiples. Voici nos conseils pour accompagner vos collaborateurs dans leur démarche et faire de votre lieu de travail un espace exemplaire de prévention et d’accompagnement.

 

1/ Valoriser la motivation des collaborateurs

Être motivé, c’est déjà la première étape pour réussir. L’entourage de la personne apporte le soutien nécessaire dans les moments difficiles. Au travail, n’hésitez pas à valoriser la démarche d’un collaborateur arrêtant de fumer et à encourager les discussions autour de ce sujet. Il pourra trouver du soutien auprès de ses collègues éventuellement déjà passés par cette étape et peut-être faire des émules.

 

2/ S’appuyer sur les moyens mis à disposition par le Ministère de la Santé

À l’occasion du « Mois sans tabac », organisé chaque année en novembre par le Ministère de la Santé, le site tabac-info-service met en ligne des kits de documentation et des affiches téléchargeables et imprimables gratuitement. N’hésitez pas à relayer ces supports. Le site ministériel « Tabac-info-service.fr » propose également un annuaire des tabacologues, qui sont des professionnels spécialisés dans la prévention et la lutte des pathologies liées au tabac. Il est aussi possible d’appeler le 3839, pour être mis en relation gratuitement avec un tabacologue. Votre médecin infirmière d’entreprise, si vous en disposez, peut mettre en avant ces ressources à disposition de tous les salariés.

 

3/ Relayer les campagnes de prévention

L’OMS organise le 31 mai la « Journée mondiale sans tabac », largement relayée par les pouvoirs publics et les associations. N’hésitez pas à nouer des partenariats avec les nombreuses organisations de prévention existantes. Des groupes de soutien peuvent être mis en place au sein de l’entreprise. 

Le conseil Mutualia : si vous disposez d’un intranet ou d’un lieu d’affichage, n’hésitez pas à communiquer régulièrement sur le sujet !

 

4/ Appliquer rigoureusement la loi

La loi interdit de fumer sur les lieux de travail, comme dans tous les autres endroits à usage collectif. Il est également interdit de fumer dans les bureaux individuels. Cette interdiction doit faire l’objet d’une signalisation apparente, qu’il est par exemple possible de télécharger et d’imprimer depuis le site du Ministère de la Santé. Il est en revanche possible de mettre en place des espaces réservés aux fumeurs. S’agissant d’endroits extérieurs uniquement, les températures hivernales peuvent ici jouer un rôle dissuasif et inciter à l’arrêt.

 

5/ Et le vapotage ?

À l’exception des chantiers de BTP, dès lors qu’ils ne constituent pas des lieux clos et couverts, le vapotage est interdit sur le lieu de travail au même titre que la cigarette classique. Parfois controversée, la cigarette électronique a néanmoins le vent en poupe. Vapoter permet de garder le geste et les sensations de la cigarette, sans combustion ou inhalation de monoxyde de carbone. Une béquille qui peut s’avérer efficace dans le cadre d’un sevrage. Il est cependant encore trop tôt pour entièrement confirmer l’absence totale d’effets secondaires sérieux liés au « vapotage ».

 

Sources :

1-    Silagy C, Lancaster T, Stead L, Mant D, Fowler G. Nicotine replacement therapy for smoking cessation (Cochrane Review). In: The Cochrane Library, Issue 2, 2002.

2-    Hypnotherapy is more effective than nicotine replacement therapy for smoking cessation: Results of a randomized controlled trial. Author links open overlay panel Faysal M.HasanabSofija E.ZagarinscdKaren M.PischkeaShamilaSaiyedaAnn MarieBettencourtaLauraBealaDianeMacysaSanjayAuroraaNancyMcClearyb