Pourquoi arrêter de fumer fait grossir ?

Arrêter de fumer fait grossir, certes. Mais contrairement à ce que l'on croit, cette prise de poids ne serait pas liée à un apport calorique plus important, mais à une modification de la flore intestinale.

Pendant neuf semaines, des chercheurs du Fond national suisse de la recherche scientifique (FNS) ont suivi 20 personnes : cinq fumeurs, cinq non-fumeurs et dix personnes ayant arrêté de fumer une semaine après le début de l'étude. L'équipe de l'hôpital universitaire de Zurich, réunie autour du Pr. Gerhard Rogler, ont étudié le patrimoine génétique des bactéries intestinales présentes dans les matières fécales des sujets.

Résultats : si la diversité bactérienne a peu évolué au cours des neufs semaines dans les excréments des fumeurs et des non-fumeurs,« l'arrêt du tabac a engendré de grands changements dans la composition de la flore intestinale microbienne", expliquent les auteurs. Les sujets qui avaient arrêté de fumer ont pris en moyenne 2,2 kilos alors qu'ils mangeaient et buvaient la même chose que lorsqu'ils fumaient.

Pour le Pr Gerhard Rogler, auteur de l'étude, ces résultats sur l'homme confirment les conclusions d'une précédente recherche menée sur des souris. Cette dernière avait consisté à transplanter des excréments de souris obèses dans les intestins de souris non-obèses. Le résultat avait alors été le même.

Pour le chercheur suisse,« la composition de la flore intestinale évolue après l'arrêt du tabac, fournissant probablement plus d'énergie au corps, ce qui engendre une prise de poids chez les fumeurs récemment sevrés ». Dans les mois qui suivent l’arrêt du tabac, les anciens fumeurs prennent en moyenne 4 à 5 kilos.