Comment lire une ordonnance en optique ?

Comment lire une ordonnance en optique

 

Le 9e baromètre de la santé visuelle des Français fait par l’ASNAV relève que la vue est le domaine de santé qui préoccupe le plus les Français (devant AVC, dentition, audition…). Et pourtant plus de la moitié des porteurs ne connaissent pas leur correction. Alors comment lire une ordonnance en optique ? Mutualia vous éclaire.

Exemples de lecture d’ordonnance en optique

Lire une ordonnance en optique peut être fastidieux, si bien qu’au final beaucoup ne connaissent pas exactement leur degré de correction. Voici quelques exemples de lecture d’ordonnance en optique pour mieux comprendre les corrections qui s’appliquent.

Prenons tout d’abord l’exemple de l’ordonnance de M. Martin, laquelle indique :

OD : -1.75

OG : -1.25 (-0.50) 110°

  • 1.75 = la puissance nécessaire à l’œil droit (OD) pour que l’image se forme bien sur la rétine et soit nette. Elle se mesure en dioptrie (« D »). On aurait aussi pu l’écrire « -1.75D ». Si le signe est « - » alors on est myope. Si le signe est « + » alors on est hypermétrope.
  • (-0.50) = la puissance nécessaire pour corriger l’astigmatisme (elle est en général notée entre parenthèses) de l’œil gauche (OG). Elle est accompagnée du signe « - » ou du signe « + », ainsi que d’une valeur d’axe.
  • 110° = l’axe nécessaire pour corriger l’astigmatisme.

En résumé, la lecture de l’ordonnance montre que M. Martin est myope des deux yeux, car sa correction est de signe « - », mais également astigmate de l’œil gauche avec un axe de 110°. Il doit être corrigé avec des verres unifocaux.

Prenons maintenant l’ordonnance de Mme Dupont :

OD : plan 10/10

OG : 45 (+1.25) +0.50 12/10

Add : 2.75

  • Plan = pas besoin de correction, cet œil n’est ni myope ni hypermétrope.
  • 10/10 = mesure l’acuité visuelle de l’œil droit (OD). C’est la qualité de vision maximum que je peux obtenir avec des verres de lunettes.
  • +0.50 = la puissance nécessaire à l’œil gauche pour voir net.
  • (+1.25) = la puissance de l’astigmatisme sur cet œil et 45° l’axe dans lequel le corriger.
  • Add 2.75 = l’addition de puissance nécessaire pour voir net de près sans rallonger les bras. C’est toujours la même puissance pour les deux yeux et elle augmente avec l’âge.

En résumé, à la lecture de l’ordonnance, Mme Dupont est hypermétrope et astigmate de l’œil gauche et presbyte. Elle doit être corrigée avec des verres progressifs. Avec ses verres correcteurs, elle aura une acuité visuelle de 10/10ème à droite et 12/10ème à gauche.

Vous savez maintenant lire une ordonnance en optique. Sachez que si le changement de correction est important, il est fréquent qu’un temps d’adaptation à vos nouveaux verres soit nécessaire.

Conseils dans le choix de l’indice des verres pour la correction visuelle

Le matériau des verres se décline en plusieurs indices allant de 1.5 à 1.74.

On considère généralement qu’entre 0 et 2.00 dioptries, il s’agit d’une faible correction. Un verre dit « standard » ou « non aminci » conviendra parfaitement.

Quand la correction se situe entre +/-2.00 et +/-4.00 D, c’est une correction moyenne. Il peut être avantageux pour le porteur de choisir un verre aminci. L’équipement gagne en légèreté et en esthétique et le porteur bénéficie systématiquement d’une protection contre les UV.

Toutefois, parce que le verre présente à l’état naturel davantage de reflets, un traitement anti-reflets en option peut être ajouté. L’antireflet diminuera ainsi la fatigue visuelle et les phénomènes de halos lumineux.

Une correction supérieure à 4.00 D indique une forte correction et justifie de recourir à un verre dit « super aminci » ou « haut indice ». Le gain d’épaisseur est important tout comme la légèreté. Outre la protection 100 % anti-UV, le verre est systématiquement traité antireflets pour une meilleure transparence et une qualité optique irréprochable.

Note : Le choix de l’indice des verres peut aussi s’imposer en fonction de la monture que vous avez choisie.

Source : Contributio

Si, à la lecture de votre ordonnance, vous devez porter ou changer de lunettes, avec Mutualia, vous pouvez bénéficier de l’offre Carte Blanche Prysme. Grâce à elle, vous bénéficiez de lunettes sans reste à charge chez tous les opticiens référencés.

Contactez nos conseillers Mutualia pour connaître tous les détails de l’offre.