Attention aux compléments "minceur"


Attention aux compléments alimentaires contenant de la p-synéphrine. Présente dans de nombreuses pilules dites « minceur » ou « amaigrissantes », cette substance présente dans l'écorce d'orange amère, connue aussi sous le nom de bigarade ou encore Citrus aurantium, serait à l'origine de signalements d'effets indésirables (notamment des effets cardiovasculaires, des atteintes hépatiques, de l'hyperphosphorémie ou une atteinte neurologique) à l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).

Tous ceux qui consomment régulièrement des agrumes (citrons, mandarines, oranges, …) mangent en même temps de la p-synéphrine et cela ne pose aucun problème. Mais, comme pour toutes les substances qui sont concentrées dans des compléments alimentaires, le risque vient du fait que l'on en absorbe d'un seul coup beaucoup plus. Le problème c'est donc la dose. D'autant que souvent, ces compléments alimentaires contiennent également de la caféine, ce qui aggrave le risque cardiovasculaire.

A l’issue de son évaluation, l’Anses considère ainsi que les apports en p-synéphrine par les compléments alimentaires doivent être inférieurs à 20 mg/jour et recommande de ne pas associer la p-synéphrine et la caféine. Elle déconseille par ailleurs l’utilisation des produits comprenant de la p-synéphrine lors d’une activité physique ainsi qu’aux populations sensibles comme celles sous certains traitements, les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants et les adolescents.

Des recommandations que l'on retrouve d'ailleurs déjà dans d'autres pays tels que l'Allemagne. Le gouvernement canadien a quant à lui retiré du marché les produits associant caféine et synéphrine.


Source : Viva presse