Seniors : prévenir le suicide des personnes âgées à domicile

Le gouvernement a récemment signé une convention entre la Société française de gérontologie et de gériatrie et la plupart des fédérations d'aide à domicile pour lutter contre la dépression et le suicide des personnes âgées. Cet accord prévoit de développer un outil baptisé "Mobiqual", une mallette contenant notamment une plaquette qui rappelle les définitions et la description clinique de la dépression. Elle doit permettre, de détecter les signes de dépression et les risques suicidaires chez les personnes âgées.

"On va donner les moyens aux intervenants à domicile, grâce à des clignotants simples, de comprendre les réactions des personnes âgées", se félicite Rémi Mangin, de l'Una, un des réseaux de service à domicile signataire.
Selon le ministère des Affaires sociales, environ 3 000 suicides chez les plus de 65 ans ont été enregistrés en France en 2010, soit près du tiers des suicides.
Les plus de 65 ans représentent environ 20 % de la population française. Mais ils représentent 30 % des suicides. Les plus de 85 ans seraient en outre 4 fois plus nombreux à se suicider que la moyenne de la population en général.
Ces suicides sont le plus souvent le fait de personnes vivant seules chez elles : ils ont lieu à domicile dans 70 % des cas.
A l'inverse, lorsqu'elles rentrent dans un établissement, le taux de suicide des personnes âgées chute significativement en raison d'une meilleure surveillance et prise en charge.