Benoit HAMON veut favoriser le commerce en ligne des lunettes

Dans le cadre de son projet de loi sur la consommation, Benoit Hamon s'attaque à l'optique et en particulier à son prix.

Dans un discours devant l'Assemblée le 9 décembre 2013, le Ministre a rappelé qu'il y a aujourd'hui en France 40 millions de porteurs de lunettes dont 18 millions de presbytes qui ont recours à des verres progressifs. Le coût moyen de l'équipement est de 300 euros en moyenne pour des lunettes classiques, 580 euros pour des verres progressifs.

"3 millions de Français renoncent à s'équiper, parce qu'ils n'en n'ont pas les moyens, ce n'est pas admissible" a insisté Benoit Hamon. Celui-ci veut proposer aux Français un parcours favorisant l'obtention de lunettes sur Internet. La primo délivrance de lunettes et de lentilles serait réalisée par l'ophtalmo avec une ordonnance mentionnant l'écart pupillaire, ce qui faciliterait leur renouvellement sur internet. Le ministre estime à 1 milliard d'euros, le gain pour les Français d'une ouverture à l'achat sur Internet "ce n'est pas rien et cela soulagerait les Français". Le Ministre a rappelé que le coût des lunettes en France est l'un des plus élevé d'Europe, près de trois fois plus cher que dans nos pays voisins.

Mardi 17 décembre, l'Assemblée nationale a adopté en deuxième lecture le projet de loi sur la consommation à l'initiative de Benoît Hamon. Celui-ci rend opérationnelle la vente de lunettes en ligne : ces dispositions sont vivement critiquées par les opticiens, mais soutenues par les associations de consommateurs afin de permettre une baisse des prix.

Source : Viva presse