JNM2019

TOUS ACTEURS DU CHANGEMENT • 13 UNE MULTIPLICATION DES ACTEURS QUI COMPLEXIFIE LE JEU Là où autrefois on avait un face à face entre le monde de la complémentaire santé et les pouvoirs publics, explique le sociologue Gaël Coron, on a maintenant une pluralité d’acteurs dont l’influence est significative, à commencer par l’Europe, qui joue un rôle important dans la régulation de l’activité assurantielle, avec l’objectif de créer un marché unique de l’assurance. Autre pôle influent, les partenaires sociaux, qui ont souhaité la généralisation des complémentaires santé à tous les salariés, via les contrats collectifs. Dans ce contexte, le cheminement logique des complémentaires santé est de vouloir grandir pour tenir les engagements de Solvabilité II, en intégrant un groupe. Sachant que l’avenir de la complémentaire santé se jouera en grande partie sur l’assurance collective, la tentation est forte de marier une mutuelle avec une Institution de Prévoyance, la première apportant ses ressources en matière de protection individuelle, la seconde ses ressources en matière de contrat collectif. DES RÉGLEMENTATIONS QUI ONT DU BON D’un autre côté, les nouvelles exigences réglementaires conduisent les structures à évoluer vers d’autres formes d’accompagnement des assurés, reconnaît Carine L’hote. Dans un marché banalisé, cette dynamique de changement est salutaire, pour se différencier par des services innovants. Concernant le panier de soins, Gaël Coron observe que le taux de remboursement global de la Sécurité Sociale reste à un niveau élevé (76 à77%), avec un nombre croissant d’ALD, tandis que la part du soin courant se réduit (environ 50 %). Un scenario binaire se dessine : gros soins remboursés à 100% / petits soins moins pris en charge. Cette évolution constitue une possible extension du marché des complémentaires santé. «Il y a une demande de la part des pouvoirs publics de faire des complémentaires santé des partenaires dans un but précis, c’est d’exercer une pression à la baisse sur les dépenses de santé.» Gaël CORON, sociologue, enseignant-chercheur à l’École des Hautes Études en Santé Publique Gaël CORON, sociologue, enseignant-chercheur à l’École des Hautes Études en Santé Publique

RkJQdWJsaXNoZXIy NzYxODk4