Mutualia#20 + Solution jeu

DOSSIER SANTÉ Perturbateurs endocriniens : où sont les risques ? mutualia.fr # 10 par le Dr Blandine Mellouet-Fort Certaines substances présentes dans notre environnement peuvent modifier le bon fonctionnement et l'équilibre de notre système hormonal : ce sont les perturbateurs endocriniens. Voici un tour d’horizon pour comprendre ce qu’ils perturbent où les traquer et comment limiter notre exposition. Les populations les plus sensibles L’organisme est particulièrement sensible en phase de développement : pendant la grossesse ou durant l’en- fance. Les perturbateurs endocriniens sont suspectés de contribuer à des troubles hormonaux (infertilité chez les hommes, puberté précoce chez les femmes, obésité, maladie thyroïdienne...), à des anomalies du développement du fœtus, ou encore à des cancers hormono-dépendants (cancers du sein, de l’utérus, des ovaires, des testicules, de la prostate). Où les trouve-t-on ? De nombreuses substances chimiques sont consi- dérées comme des perturbateurs endocriniens. Elles peuvent être synthétiques, c’est-à-dire fabriquées par l’Homme, comme le bisphénol A, les parabènes, les phtalates, les éthers de glycol, les retardateurs de flamme, les composés perfluorés... D’autres pertur- bateurs endocriniens sont d’origine naturelle, comme les phytoestrogènes, par exemple, que l’on retrouve dans le soja. Ces substances sont partout. On les trouve dans les produits de consommation courante : aliments, cosmétiques, vêtements, appareils élec- triques, meubles, produits ménagers... On peut donc être en contact par la peau, mais aussi les manger ou les respirer.

RkJQdWJsaXNoZXIy NzYxODk4