MUTUALIA_ET_MOI_N5 bat

7 N°5 MUTUALIA ALLIANCE SANTÉ Dossier protection 3 ou 4 filtrent efficace- ment les rayons nocifs et luttent contre le vieillissement oculaire prématuré. Soyez particulièrement vigilants avec les plus jeunes : pas d’ex- position au soleil pour les bébés ; avec modération et haute pro- tection pour les enfants et les adolescents, dont la peau et les yeux sont très fragiles jusqu’à la puberté. Souvenez-vous enfin qu’il n’y a pas que sur la plage que vous pouvez attraper des coups de chaud ou de soleil. En terrasse, dans le jardin, en promenade, pendant le sport… adoptez aussi les bons réflexes ! Quel est le danger du sport l’été ? Le coup de chaud, ou insolation : c’est une surchauffe de l’orga- nisme qui n’arrive plus à réguler la température du corps. Cela se traduit par de forts maux de tête, des nausées, des vomissements, des convulsions et peut aller jusqu’à l’évanouissement. Quelles précautions prendre ? Le risque de coup de chaud est augmenté par la chaleur, la dés- hydratation et l’effort. Si l’on veut pratiquer une activité sportive l’été, il est donc recommandé de le faire tôt le matin ou en fin de journée, de préférence à l’ombre et dans un endroit aéré. Il est conseillé de porter des vêtements légers et de couleur claire, qui favorisent l’évacuation de la sueur, sans oublier de se protéger du soleil avec casquette, lunettes et crème. Il faut aussi veiller à boire davantage, avant, pendant et après l’exercice. Enfin, modérez votre effort : écoutez votre corps et ne forcez pas ! Gare au coup de chaud ! Par le docteur Christine Bonnet, médecin-conseil pour Mutualia Alliance Santé La guerre des boutons L’été, les moustiques viennent jouer les trouble-fêtes. Pour éviter les piqûres, portez des vêtements couvrants, de préférence amples et clairs, de nombreuses espèces étant attirées par les couleurs foncées. Les répulsifs cutanés sont aussi recommandés, sauf pour les bébés jusqu’à 12 mois. En cas de grossesse et pour les enfants, lisez toutefois la notice. La moustiquaire s’avère également efficace autour du berceau, de la poussette, du lit, voire des fenêtres. Vous pouvez même l’imprégner d’un répulsif « spécial tissus ». Enfin, équipez les chambres de diffuseurs d’insecticide pour des nuits calmes ! Choisissez les zones de baignade surveillées En cas de problème, les secours interviennent plus rapidement. Respectez la couleur du drapeau : vert, pas de danger particulier ; jaune, baignade dangereuse mais autorisée ; rouge, baignade interdite. Lisez aussi les panneaux d’affichage à l’entrée de la plage : ils renseignent sur la météo, la température de l’eau, les marées, les courants, la présence de méduses… Surveillez les enfants en permanence Même si la baignade est surveillée, que les enfants restent au bord de l’eau et qu’ils sont équipés de brassards. Baignez-vous en même temps qu’eux et si vous sortez, désignez un adulte responsable, et un seul ! Entrez dans l’eau progressivement Surtout après une longue exposition au soleil et si l’eau est froide. Mouillez d’abord la nuque et les avant-bras. Ne buvez pas d’alcool avant ou pendant la baignade. 1 3 2 Tenez compte de votre forme physique Ne surestimez pas vos capacités. Prévenez que vous allez vous baigner et n’allez pas trop loin au large, au risque de ne pas pouvoir revenir. Nagez plutôt dans le sens de la plage. 4 BAIGNADE LES RÈGLES D’OR 4

RkJQdWJsaXNoZXIy NzYxODk4