Mutualia et Territoires - Les Rencontres - Les Actes

8 • MUTUALIA & TERRITOIRES // LES RENCONTRES • Santé et territoires, quelles articulations entre les différents acteurs de la santé ? LES DÉBATS Quels besoins et quelles coopérations possibles entre les acteurs de santé et du médico-social pour améliorer le parcours de vie du patient ? Deuxmondes éloignés, le patient au milieu Selon Maurice Bensoussan, Président de l’URPS Occitanie, les enjeux économiques liés aux spécificités de l’exercice de la médecine libérale, l’émergence de l’intelligence artificielle et des objets connectés dans le monde de la santé, appellent à un rapprochement entre médecins libéraux et élus locaux au sein de chaque territoire. Il n’y a pas de solution clés en main, il est bel et bien question de mener une réflexion concertée pour inventer une forme alternative d’organisation fondée sur la proximité et permettre de préserver ou rétablir des liens parfois distendus par les dispositifs législatifs. Cette proximité s’est traduite par le développement de maisons de santé pluri-professionnelles (MSP). Le concept, attractif, au vu des réalités du terrain, a incontestablement amélioré la couverture territoriale de l’offre de soins et la coordination entre professionnels de santé. Il reste néanmoins insuffisant, selon Maurice Bensoussan, qui invite à soutenir d’autres initiatives de coopération avec différents niveaux de soins. L’organisation de la santé, qui est certes nécessaire, doit avant tout viser le maintien du lien direct entre le patient et son médecin, et ce parfois même tout au long d’une vie. Longtemps propre aux territoires ruraux, la question de la démographie médicale et de l’accès aux soins touche désormais les territoires urbains, avec une fragmentation de nos régions et l’amenuisement de la création de liens sociaux. Dès lors, un diagnostic territorial sur les relations ville-hôpital et la mise en place d’organisations expérimentales innovantes autour des hôpitaux et de la médecine de ville s’imposent pour faire face au cloisonnement et à la centralisation de notre système de santé.

RkJQdWJsaXNoZXIy MzYzNDY3