Mutualia et Territoires - Les Rencontres - Les Actes

4 • MUTUALIA & TERRITOIRES // LES RENCONTRES • Santé et territoires, quelles articulations entre les différents acteurs de la santé ? LE MOT DU MAIRE DE FOIX NORBERT MELER La parole qui s’exprime dans cette rencontre s’inscrit dans un esprit militant mutualiste qui porte les actions des uns et des autres. C’est en ces termes que Norbert Meler, Maire de Foix, a ouvert le débat, rappelant que c’est cette philosophie qui a accompagné l’évolution de la société depuis le XIX ème siècle, notamment la révolution industrielle. La doctrine sur laquelle s’appuient les mutualistes, a-t-il ajouté, se reconnait parfaitement dans la devise républicaine. Liberté, parce que longtemps regardée de près par les pouvoirs publics, la mutualité a toujours défendu son indépendance ; égalité parce que l’organisation de la mutualité repose sur la démocratie ; fraternité parce que chaque bénéficiaire de la solidarité la pratique à son tour. L’engagement historique de l’Ariège, dans la période de l’avant et après dernière guerre, fait ressortir un contexte et une identité sociologiques spécifiques, auxquels s’ajoute une forte imprégnation des particularismes locaux, de par le cadre territorial. Norbert Meler encourage la construction d’un idéal de fraternité universelle fondé sur le lien qui unit concitoyens et élus locaux et attire l’attention des acteurs du département vis à vis de structures qui déconnecteraient ce lien direct. Au-delà des frontières de l’Ariège et de l’Occitanie, c’est un défi européen, celui de l’ouverture, que la région s’apprête à relever, fidèle à l’esprit pionnier qui a fait sa grandeur.

RkJQdWJsaXNoZXIy MzYzNDY3