Le Mag'16

mutualia.fr # 15 gaspillage représentait, tout en étudiant les besoins de notre territoire en produits locaux, frais et de saison, l’équation était simple, alors nous nous sommes lancés ! Vous avez trouvé l’astuce de la « transformation » par la légumerie «Les Jardins de Solène », expliquez-nous ! SE : Nos salariés récoltent les fruits et légumes, mettent de côté les courgettes pas très droites, les tomates pas très rondes… Bref, tous les produits non calibrés. Ensuite, ils les épluchent et les mettent sous vide, prêts à être cuisinés ! Combien de salariés travaillent dans cette légumerie ? SE : Ce projet permet l’inclusion de 8 personnes handicapées qui touchent un salaire dans la norme du marché. Avant de venir travailler ici, la plupart était victime d’isolement social, sans accompagnement, en chômage longue durée ou en établissement spécialisé (ESAT ou IME). Grâce à leur volonté de s’en sortir, à leur engagement et à un suivi rapproché sur le long terme, leur emploi se pérennise et certains, qui hier étaient ouvriers, sont montés en compétences et sont passés chefs d’équipe. Comment votre projet a-t-il été accueilli par les acteurs économiques et politiques du territoire ? SE : Malgré quelques réticences initiales, les exploitants agricoles ont été séduits : leurs produits non calibrés trouvent une seconde vie ! Et du côté de la Ville d’Avignon, le « bien manger » est fondamental : nous leur offrons la possibilité d’acheter des produits en circuit court, frais et de saison, voire en bio, qui seront livrés à la cuisine centrale, prêts-à-cuire. À quels types de publics fournissez-vous les fruits et légumes transformés ? SE : Établissements de santé, crèches, centres d’aide alimentaire, cantines scolaires, épiceries sociales, EHPAD du Vaucluse pourront être alimentés. Aujourd’hui, rien qu’avec la cuisine centrale d’Avignon, cela représente 4 000 repas par jour. La perspective à trois ans est de pouvoir participer à l’élaboration d’un million de repas par an. Plus d'infos : www.lesjardinsdesolene.com www.solidagri.com En bref 18 tonnes Les Jardins de Solène » a remporté le Prix national de l’innovation sociale ESS 2017. www.lesprix-ess.org Ce projet a reçu le soutien de Mécénat Mutualia dans le cadre de l’appel à projets 2016. 450 m 2 C’est la taille de la légumerie des Jardins de Solène à Pernes-Les-Fontaines : 2 ans et demi de gestation, 6 mois de travaux. C’est la quantité de fruits et légumes qui pourra être transformée par mois au sein de la légumerie. « À force de travail et d’implication, j’ai gravi peu à peu les échelons, comme on dit, et je suis aujourd’hui chef d’équipe ! » Jean-Michel, 25 ans « Je travaille à SOLID’AGRI depuis le début et j’en suis toujours très heureux. En plus, c’est chouette de savoir qu’avec la légumerie, nous allons permettre à des personnes malades à l’hôpital de pouvoir manger de bons produits frais et locaux. » Sébastien, 35 ans

RkJQdWJsaXNoZXIy MzYzNDY3