Protection solaire : indispensable au travail en plein air !

Travailler pratiquement toute la journée dehors vous expose à la lumière naturelle. En effet le métier d’agriculteur impose de bien protéger sa peau du soleil. Voici quelques astuces !

La protection de la peau reste indispensable contre le risque de coup de soleil, le vieillissement précoce cutané et à terme la survenue d’un mélanome. Notamment si vous exercez un métier vous imposant d’être constamment à l’extérieur. Chaque matin, appliquez de la crème sur votre visage (oreilles et cou compris !), vos bras, vos épaules et vos avant-bras et vos mollets si vous ne portez pas de pantalon ni de manches longues. A savoir que l’option couverte reste vivement recommandée, si les températures vous le permettent.

Par ailleurs, les vêtements anti-UV vous sont particulièrement recommandés en tant qu’agriculteur.  Ils s’avèrent efficaces pour tout travailleur devant évoluer la majorité du temps dehors. Bon à savoir, le facteur de protection ultraviolet (UPF pour Ultraviolet Protection Factor) représente la méthode de classement utilisée par les industriels pour déterminer le niveau de protection UV offert par un vêtement. Plus cet UPF est élevé, plus la protection est importante.

Textures, indices, médicaments

Sur une peau jeune, les sprays et les huiles suffisent à la protection de l’épiderme. Mais en vieillissant, la peau s’affine et perd en tonicité. Elle devient alors plus fragile face aux agressions de l’environnement. Dans ce cas, privilégiez les crèmes épaisses pour une meilleure pénétration. L’indice 30 au minimum est conseillé pour les plus jeunes, 50 pour les plus âgés. Pour une protection optimale, choisissez les produits testés dermatologiquement, vendus en pharmacie ou en parapharmacie.

« Étendez la crème en couche épaisse 30 minutes avant de vous exposer, même s'il y a des nuages, et renouvelez l'application toutes les deux heures », renseignent les experts du site Ameli.fr. « N'oubliez pas de remettre de la crème (...) après une activité physique intense. » A chaque application, buvez un grand verre d’eau.

L’indice solaire se choisit aussi en fonction du phototype : « on en distingue 6, correspondant à 6 types de peaux et couleurs d’yeux et de cheveux. » Pour ne pas vous tromper, demandez conseil à votre pharmacien.

Dernier conseil : protégez vos lèvres ! Elles aussi sont sensibles aux rayons UV : emportez un stick protecteur dans votre poche à appliquer régulièrement.

A noter : si vous prenez des médicaments, vérifiez qu’ils ne sont pas photosensibilisants (à l’origine de réactions cutanées lors d’une exposition au soleil).

Source : Ameli.fr