Agriculteurs et service de remplacement : Comment ça marche ?

Chefs d’exploitation, conjoints(es), collaborateurs(trices)… si vous ou vos employés n’avez pas la possibilité d’assurer les travaux sur votre exploitation vous pouvez faire appel au Service de remplacement ! Tour d’horizon de cette solution avec Mutualia.

Le service de remplacement en cas de maladie

Un salarié ou l’employeur peut malheureusement tomber malade et ne plus avoir la possibilité d’exercer sur l’exploitation pendant une période plus ou moins longue. Dans ce cas, le service de remplacement ou l’entraide sont souvent les solutions immédiates pour y faire face.


L’épidémie sanitaire que nous traversons depuis plusieurs mois rend cette problématique bien présente dans le quotidien de chacun. Et c’est dans ce contexte que le Gouvernement a créé une allocation de remplacement en mai dernier pour aider les exploitants agricoles victimes du Covid-19 ou obligés de garder leurs enfants. Cette allocation prend en charge partiellement le coût d’un remplaçant.


Pour obtenir cette allocation, l’exploitant doit adresser sa demande auprès de sa caisse de MSA par mail ou par courrier et doit également contacter son Service de Remplacement pour la planification et l’organisation de l’intervention. Elle sera ainsi directement versée par la MSA au Service de Remplacement et couvre le coût du remplacement à hauteur de 112 euros par jour (hors prélèvements sociaux CSG/CRDS au taux de 6,7 %).

Le service de remplacement pour préparer vos vacances


L’été est là et cela signifie pour la grande majorité des français les grandes vacances. Leur activité pouvant être difficilement à l’arrêt, il est difficile d’imaginer les agriculteurs suivre cette tendance. Pourtant, une étude démontre que les exploitants agricoles sont tout de même un quart à partir en vacances pendant la période estivale (contre la moitié pour l’ensemble de la population).


D’après le ministère de l’agriculture, 24 % s'échappaient quelques jours en 1994 contre 38 % en 2004 et désormais 50 % actuellement selon un dernier sondage réalisé par Terre-net. Enfin, la différence entre le secteur agricole et le reste de la société sur ce sujet semble s’estomper chez les jeunes générations. Ainsi, l’étude réalisée par le syndicat Jeunes Agriculteurs indique que les paysans âgés de moins de quarante ans sont 70% à partir en vacances dans l’année, ce qui représente autant de vacanciers que le reste de la population française. 


Si votre activité vous le permet et si vous en avez l’envie vous avez la possibilité de partir en congés et de faire appel au Service de remplacement de votre département, au même titre qu’un arrêt de travail, un congé maternité/paternité ou une formation professionnelle !

Dans tous les cas, comment préparer la venue des salariés de remplacement ?


Qu’elle soit volontaire ou non votre absence nécessite une préparation. Pour vous aider à l’anticiper et à mieux la vivre, le Service de remplacement a créé un guide qui vous apportera des conseils et toutes les clés de réussite pour faciliter votre remplacement en toute confiance.


Pour autant, durant l’épidémie de coronavirus Covid-19, il est particulièrement important de préparer l’exploitation pour recevoir des salariés extérieurs, sans leur faire courir des risques. Outre l’application des gestes barrières que chacun se doit de respecter, il y a des mesures complémentaires à instaurer. La première d’entre elles concerne la mise à disposition d’un point d’eau avec savon et essuie-mains à usage unique, ainsi que des gants jetables adaptés. La deuxième mesure concerne les équipements qui seront utilisés (poignées de porte, clavier d’ordinateur, volant du tracteur/de l’utilitaire…) et qui doivent être désinfectés grâce à des lingettes ou de l’eau de javel. Enfin, il est demandé que la prise des consignes se fasse par téléphone pour éviter les contacts physiques entre l’exploitant et le salarié.  


Ces mesures servent à protéger à la fois les employeurs et les salariés et une tolérance zéro est appliquée par les différents Service de remplacement qui se réservent le droit d’annuler la mission si ces gestes ne sont pas appliqués.

Comment en bénéficier ?

Afin de bénéficier d’un remplacement, l’exploitant doit devenir adhérent au Service de remplacement de son département en remplissant le bulletin d’adhésion.


Il y a de nombreuses raisons qui peuvent vous obliger à vous absenter, certaines sont prévisibles et d’autres non. La MSA peut vous accompagner, sous certaines conditions et vous soutenir financièrement si votre remplacement est dû l’arrivée d’un enfant, un épuisement, une maladie, un accident.


Pour plus d’infos, rendez-vous ici : https://provenceazur.msa.fr/lfy/faire-appel-au-service-de-remplacement


Outre les aides accordées par la MSA, d’autres solutions existent pour prendre en charge tout ou partie du service de remplacement. Par exemple,  dans le cas des congés,  un crédit d’impôt prend en charge une partie du coût de remplacement ce qui peut vous permettre de récupérer 50% des 130 euros par jour que coûte le service.